Gérard Haddad, Lacan et le coaching

//Gérard Haddad, Lacan et le coaching

Gérard Haddad, Lacan et le coaching

Print Friendly, PDF & Email

Je commence ce blog personnel, quelques heures après avoir refermé «Le jour où Lacan m’a adopté », beau livre de Gérard Haddad. Je ne connais rien à Lacan, personnage presque mythique pour moi et qui concentre une bonne part du réflexe de rejet en bloc de la psychanalyse, courant dans l’univers du coaching – et chez beaucoup de psychologues « humanistes ».

Chacun voudrait porter seul l’étendard de l’intervention sur le psychisme humain, je suppose, et si l’on tient à avoir raison, l’autre ne peut qu’avoir tort.

Le livre de Haddad, histoire d’une personne et pas d’une théorie, m’a touché. Gérard Haddad a mené une première vie d’ingénieur agronome, puis il a suivi une formation de médecin, et enfin il s’est installé comme psychanalyste. Je ne peux que m’intéresser à ce parcours, avec ma formation d’ingénieur, ma deuxième formation de gestionnaire, ma troisième et récente formation de coach, et ma formation en cours de psychothérapeute. Ah, je ne suis pas le seul à m’intéresser à tout, à refuser de choisir une chapelle, à subir cette sorte d’injonction d’errance qui me voit, à plus de cinquante ans, encore en recherche !

Lecture à recommander donc à tous les éternels vagabonds, chercheurs de destins, explorateurs des marges, et hors-castes de tout poil.

Au cours du livre et de son analyse Haddad découvre et approfondit le thème du lien entre la tradition juive  d’une part, et la psyché humaine moderne d’autre part.  On retrouve ce lien dans les théories psychanalytiques elles-mêmes (Freud, Enfant illégitime – c’est le titre de son livre sur le sujet -de la tradition du midrash) , et aussi dans la conscience collective actuelle, dans laquelle la shoah tient une place si importante tant chez les juifs que les non-juifs.

Faire émerger ce sujet, le développer jusqu’à pouvoir l’expliquer au public et l’inclure dans sa pratique clinique, c’est tout le cheminement de Haddad – par un long processus de réconciliation avec sa propre tradition paternelle, processus guidé ou « passé » avec sûreté par Lacan, le vrai, homme et analyste d’une stature exceptionnelle si j’en juge par la place qu’il a prise dans la vie de mon ami d’un livre.

Et puis, il ya ce respect filial de Haddad pour Lacan, sa fidélité jusque dans la période du déclin de l’âge,  de l’agitation des héritiers rapaces , des doutes ultimes. Quelle grandeur dans cette fidélité, quelle humanité dans cette relation pudique et profonde ! L’histoire doit être bien vraie, pour que j’aie l’impression de sentir presque physiquement la présence de ce grand homme dont je ne connais presque rien.

Ce chemin pourrait être un peu le mien, coach en émergence, mais aussi en même temps celui que je propose à mes clients. Devenir un peu plus soi-même, tel est le défi …

Et puis, il ya ce respect filial de Haddad, sa fidélité jusque dans la période du déclin de l’âge,  de l’agitation des héritiers rapaces , des doutes ultimes. Quelle grandeur dans cette fidélité, quelle humanité dans cette relation pudique et profonde ! L’histoire doit être bien vraie, pour que j’aie l’impression de sentir presque physiquement la présence de ce grand homme dont je ne connais presque rien.

A suivre !

2016-11-03T09:01:00+01:00

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com