Naissance d’un Projet

Naissance d’un Projet

Print Friendly, PDF & Email

Je me lance dans un nouveau projet , les « Ateliers du Leadership Humaniste ». J’en parle ici pour illustrer par ce cas personnel  la les enjeux de la phase de naissance d’un projet personnel, notamment dans un parcours de réorientation.

Quelques observations donc, sur moi-même comme cobaye :

  • la réorientation peut recouvrir une période spécifique, on peut aussi la considérer comme un processus permanent et sain – chaque jour, on se réinvente un peu, par exemple avec de nouveaux projets… celui-ci émerge progressivement, il changera mon positionnement professionnel par petites touches.
  • Un projet nouveau est d’abord fragile. Il faut le protéger et le nourrir avant qu’il ne soit viable. N’en parler qu’à des personnes bienveillantes, ou peut-être à personne : l’exposition peut être trop forte. Le risque, c’est que le projet s’étiole et meure, par incompréhesion, parce que les mots du début sont maladroits, parce qu’on y met son coeur et que sous les regards, on peut préférer ne pas se lancer plutôt qu’échouer et se faire rejeter.
    Dans le cas présent, le projet est très personnel, et un peu prométhéen. Rien que le nom en fait réagir plus d’un ! Le leadership ne peut pas être humaniste, me dit-on. Quand à l’humanisme, me dit-on aussi, c’est un concept vague, le mot fait fuir, et de toute manière il n’a rien d’original : tous les coachs sont déjà humanistes..Mais moi je sais bien que le sujet existe, et qu’il est aussi nouveau que la première goutte de rosée de demain matin, puisqu’il est là, en moi.  Cela fait des années que je le construis, à travers mes intérêts pour l’environnement, pour les personnes et les relations humaines,  pour l’action humanitaire.
  • Dans une idée de nouveau projet, il peut y avoir une inspiration qui vient de loin, qui porte une sorte de numinosité magique, comme l’énergie d’un archétype en action. C’est souvent le cas pour moi : ma dernière idée est toujours  fantastique, elle apparaît un beau matin et je suis persuadé qu’elle va changer le monde. Prudence du guerrier dans ces situations ! Cet enthousiasme, c’est peut-être celui de Don Quichotte, du « Chevalier de fer-blanc » de Carlo Moisio, mû surtout par ses frustrations accumulées. Ou peut-être peut-on y voir les prémisses de l’ « inflation psychologique », processus bien décrit par C.G. Jung notamment à propos de Nietzsche – amenant à la conscience des énergies auparavant cachées, celles-ci peuvent envahir la personne, au détriment de son individualité et de sa raison.
  • L’apport des autres : pas trop tôt donc, mais pas trop tard non plus. Recul, réactions, résonances, suggestions… C’est l’ouverture aux autres qui permet  au projet de se mettre en mouvement pour s’offrir au monde. Trop le retarder peut aussi faire mourir la fleur en préparation… Concrètement, en coaching de réorientation, il faut aller parler de ses projets en parallèle à la réflexion – interviewer des gens dans les métiers envisagés, aller à des réunions, « goûter » au projet…

 

Alors, c’est quoi ce projet ?

« Les Ateliers du Leadership Humaniste recouvrent une série d’initiatives pour promouvoir des pratiques de la gestion d’entreprises, qui donnent leur juste place aux dimensions humaines. » Allez donc voir sur www.alhum.fr !

Voilà, je me souhaite bonne chance !

2016-11-03T08:56:57+00:00

Leave A Comment

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com